décorateur gauche

Les caries

C'est la destruction progressive de la dent, par déminéralisation de ses tissus durs. Elle progresse toujours de l'extérieur vers l'intérieur de la dent.

Les acides fragilisent les dents en provoquant une déminéralisation de l'émail.
Cette déminéralisation est la première étape de la carie ou maladie de la dent.
Certains aliments sont naturellement acides et donc cariogènes pour les dents (jus de fruits, sodas, colas, ketchup...). D'autres, les sucres, sont utilisés par les bactéries naturellement présentes dans la flore buccale. Ces bactéries se développent là où persistent les restes alimentaires après les repas. Elles forment un enduit sur les dents appelé plaque dentaire bactérienne. La plaque dentaire se développe rapidement après un repas. Elle peut être observée par coloration à l'aide d'un révélateur de plaque (disponible en pharmacie). Un brossage efficace élimine cette plaque bactérienne.

LES FACTEURS DE RISQUES

La carie ne peut se développer sans l'interférence de quatre facteurs :

La plaque dentaire bactérienne : plus de 60 à 70 espèces de bactéries différentes cohabitent dans la bouche de l'homme. Elles constituent la plaque bactérienne. Certaines, comme les germes anaérobies, sont responsables de pathologies gingivales. D'autres, comme les streptocoques et lactobacilles, favorisent le développement des caries. Un milieu buccal riche en ces bactéries présentera d'autant plus de risques de développer des caries.

Le terrain : certains d'entre nous sont plus fragiles que d'autres; les dents dont l'émail est mince, mal minéralisé, résisteront moins bien aux acides de la plaque bactérienne. Des dents au relief accentué, mal positionnées, retiendront plus facilement les débris alimentaires et favoriseront l'accumulation de plaque bactérienne.

L'alimentation : riche en acides, elle favorisera la déminéralisation de l’émail. Riche en sucres et faite de grignotages constants, ou au contraire équilibrée, elle favorisera ou limitera le développement de la plaque dentaire.

Le temps : chaque fois que les 3 facteurs, plaque dentaire, dents, alimentation sont en présence, il y a risque pour les dents. Mais une carie ou une maladie de gencive demande du temps pour se constituer.

LES DIFFERENTS STADES

  • Stade 1 : destruction de l’émail, pas de douleur.

  • Stade 2 : la dentine est agressée. Moins dure que l'émail, elle laissera la maladie s’étendre profondément.
    Le chaud, le froid, le sucré et l'acide commencent à provoquer des douleurs.

  • Stade 3 : l'invasion bactérienne progresse et attaque la pulpe.
    De violentes douleurs spontanées apparaissent, c'est la rage de dent. Elle ne cède pas aux antalgiques, seul le geste chirurgical est efficace

  • Stade 4 : La prolifération bactérienne progresse vers les tissus qui environnent la dent (ligament, os, gencive). C'est l'abcès dentaire. Ce foyer infectieux peut être à l'origine de pathologies à distance : les microbes peuvent migrer par la voie sanguine dans tout l'organisme : le coeur, les sinus, les reins, les yeux, les articulations....

Il faut retenir que, sans traitement, le processus carieux évolue toujours. Il n'y a pas de guérison ni d'arrêt spontané de la maladie.

Mis en ligne : mercredi 20 février 2008

Dernière modification : lundi 15 janvier 2018

décorateur droite