décorateur gauche

Santé Bucco Dentaire

Quelques Régles

CONSULTER REGULIEREMENT VOTRE CHIRURGIEN DENTISTE

Il est votre conseiller. Il va vous aider à mettre en place une prévention personnalisée tenant compte de votre risque, c'est-à-dire de votre terrain (forme, position, fragilité de vos dents) , de votre flore bactérienne, de votre alimentation, de votre activité sportive...
Il définit vos besoins en fluor et vous conseille sur son utilisation. Il assure la réhabilitation et la préservation de vos dents. Bref rappel sur les dents

L'examen de prévention

Il consiste à diagnostiquer le risque carieux et parodontal, et de mettre en œuvre une prophylaxie adaptée à chacun sans attendre l'apparition de pathologies.

Cet examen tient compte des caractéristiques de l'individu : âge, éruption des dents, état de santé général, santé bucco-dentaire (étude du terrain), caractéristiques salivaires, habitudes alimentaires, tabac, alcool, etc.

De cet examen découlent :

  • des conseils d'hygiène personnalisés,
  • des prescriptions (ex : fluor, bains de bouche...),
  • des indications pour des soins préventifs tels que : les applications de vernis fluorés, l'obturation prophylactique de sillons dentaires trop profonds...
  • la définition de la fréquence personnelle des consultations dentaires qui sont nécessaires au maintien d'une bonne santé bucco-dentaire.

Le fluor

Le fluor renforce la structure de l'émail, soit superficiellement lorsqu'il est utilisé en application locale, (dentifrice, bain de douche), soit en profondeur lorsqu'il est donné par voie orale lors de la formation des dents (comprimés, sel fluoré).

Le fluor existe à l'état de traces dans la plupart des aliments. L'eau de boisson en est la source principale. En France, la plupart des eaux naturelles contiennent moins de 0,3 mg/l de fluor. Toutefois, certaines eaux minérales en contiennent jusqu'à 8 mg/l. Certains sels de cuisine ou laits peuvent avoir été enrichis en Fluor.

Tout est question de dosage. Pour une prévention optimale, n'hésitez pas à demander conseil à votre chirurgien-dentiste qui établira votre bilan fluor journalier.

Les aliments

Les aliments riches en glucides fermentescibles par les bactéries, ayant une durée de rétention longue en bouche (collants), lentement solubles dans la salive (amidon), sont des aliments cariogènes (générateurs de caries).

Par contre, certains aliments favorisent le pouvoir tampon du milieu buccal : Ce sont les aliments cariostatiques (les lipides, certaines protéines en particulier, les caséines des fromages, les minéraux, phosphore, calcium, fluor, vitamine D, les tanins du cacao).
Les aliments acides comme les sodas, colas et jus de fruits favorisent la déminéralisation de l'émail.

Mais pour évaluer objectivement la cariogénicité des aliments, les comportements alimentaires sont encore plus importants que les critères biochimiques et physiques des aliments : le grignotage, en particulier, est un facteur aggravant.

Ce qui est recommandé

  • Une alimentation équilibrée
  • Une répartition adéquate des prises alimentaires (limitées à 3 repas et 2 à 3 collations) dans la journée, facteur supplémentaire d'équilibre.
  • La consommation au cours des repas des aliments glucidiques potentiellement pathogènes.
  • Privilégier les associations : pain + beurre + chocolat ou pain + fromage + fruit.
  • Préférer le chocolat aux confiseries de sucre.
  • Préférer l'eau ou le lait aux boissons pétillantes : sodas, colas...
  • Finir de préférence toute prise alimentaire par un aliment protecteur (ex : fromage).
  • Ne pas consommer de boissons ou d'aliments acides ou sucrés avant le coucher.
  • Se rincer la bouche à l'eau ou mastiquer un chewing-gum sans sucre après chaque prise alimentaire, s'il n'est pas possible de se brosser les dents avec un dentifrice fluoré après chaque repas.

La salive

La salive est issue des glandes salivaires principales (parotides, sublinguales et sous-maxillaires) et des glandes salivaires annexes situées sous la muqueuse. Le débit salivaire d’un adulte est d’environ 1 litre par jour, mais il faut savoir que l'on salive plus debout ou couché, moins en position assise, plus en hiver qu’en été et …très peu la nuit. La salive est un mélange d’eau, de protéines, d’électrolytes et de sels minéraux .

De la diction à la digestion :
La salive est une précieuse alliée des grands bavards : elle lubrifie les surfaces muqueuses et dentaires et permet de s’exprimer en toute facilité. Autre rôle de la salive : la préparation à la digestion. Mélangée aux aliments que nous mâchons, la salive forme « le bol alimentaire », c’est-à-dire une sorte de boulette qui glissera facilement dans notre œsophage au moment de la déglutition. De plus, l’action chimique (enzymes) de la salive transforme certains composants des aliments pour les rendre plus facilement assimilables par notre organisme. Il s’agit en fait d’une véritable prédigestion !

La salive participe activement à l’équilibre et à la protection de la cavité bucco-dentaire. Ses propriétés anti-bactériennes limitent la prolifération des bactéries et éliminent les micro-organismes indésirables. Ici, la salive agit comme un poste frontière qui contrôle toutes les entrées et lutte contre les invasions microbiennes.

Non contente de faciliter la phonation, la digestion et la protection de l’équilibre de notre bouche, la salive a également des talents de réparateur. Les caries qui attaquent nos dents résultent de la formation d’acides provenant de l’alimentation. Dans ce processus, la salive joue un rôle essentiel. C’est elle qui régule le PH de notre bouche et évite les attaques acides sur nos dents. Mieux encore, les ions minéraux contenus dans la salive contribuent à la reminéralisation de l’émail. Ainsi, la salive peut aider à réparer les dégâts occasionnés par les attaques acides.

Mis en ligne : mercredi 20 février 2008

Dernière modification : lundi 15 janvier 2018

décorateur droite